Bannière
suivre ilereunion.com sur twitter
Nous sommes le 07 Octobre 2022

Chargement en cours...

Chargement en cours
Actualités - News
+

A la Une| Didier Dérand gagne son 1er pari

 

Publié le 20/08/2012

 

Didier dérand gagne son pari en traversant à la nage les Roches Noires et Boucan ile de la réunion

En nageant les 4 kilomètres qui séparent les Roches Noires de Boucan Canot, le militant écologiste Didier Dérand a réussi son coup médiatique : il tenait à démontrer que la mer n'est pas infréquentable. Le message est passé au-delà de ses espérances.

 

OCEAN

 

L'information aura été reprise jusqu'en métropole où les journaux de la mi-journée ont relaté son défi : Didier Dérand a bel et bien nagé entre les Roches Noires et Boucan hier matin, sans le moindre problème et surtout sans avoir croisé le moindre requin.

 

Défi réussi donc puisque l'objectif de cette traversée était plus médiatique que sportif. Si les observateurs ont relevé la performance, 65 minutes pour parcourir 4,3 kilomètres, la nage avait surtout pour but de faire passer un message, un appel à la responsabilité. Celui que le militant écologiste martèle maintenant depuis plusieurs jours.

 

Didier Dérand s'est donc prêté de bonne grâce aux interviews avant de se lancer à l'eau avec ses cinq compagnons du jour. "Je veux montrer que la mer n'est pas si dangereuse qu'on le dit", a-t-il répété à maintes reprises. "Il y a une solution de sécurité à trouver pour les surfeurs en planche, sécurité individuelle ou collective, mais c'est pas pour autant qu'il faut tuer tous les requins dans la mer (...) Les conséquences humaines sont atroces. Mais aller faire des massacres dans l'océan, c'est absurde".

 

Didier Dérand qui a alors été interrompu par des partisans de la pêche aux requins : "T'es un vieux con, tu plonges pour Brigitte Bardot. Tu es la France réactionnaire", lui a lancé l'un d'eux avant qu'un autre lui reproche de ne finalement pas nager seul comme il l'avait annoncé.

 

Celui qui est effectivement le représentant local de la fondation écologiste s'est mis à l'eau quelques minutes plus tard avec cinq compagnons, tous nageurs et apnéistes expérimentés. Mais Didier Dérand a pris soin de distancer rapidement et largement les cinq autres pour faire taire ses détracteurs et réaliser ainsi seul la traversée.

 

Message à Thierry Robert

 

À son arrivée, plus aucun opposant mais toujours autant de micros, caméras et autres flashs. L'occasion d'en remettre une couche, cette fois à l'adresse de Thierry Robert : "Quand on voit le député maire de Saint-Leu qui se bat exclusivement sur le terrain médiatique, je ne voyais qu'une façon d'arriver à quelque chose, c'était de faire pareil". Thierry Robert que le groupe de nageurs a une nouvelle fois raillé au moment d'établir le bilan des observations du jour. Quelques tortues et très peu de poissons. Pas de vie foisonnante au cœur de la réserve marine. "On va lui acheter un masque pour qu'il vienne un peu mouiller ses fesses par ici".

 

Parmi les cinq compagnons de traversée du militant écologiste, Thierry Péres, du club d'Apnée Réunion loisir : "Quand j'ai entendu parler de cette démarche, je l'ai trouvé intéressante. On est venu simplement montrer que quand la mer est dans cet état, bien bleue, avec une belle clarté, il n'y a aucun danger à aller nager. Les compagnons qui sont venus ont femmes et enfants, ils aiment la vie, ils ne sont pas là pour braver les éléments. On voulait juste montrer qu'il n'y a pas plus de danger que ça. Quant à la réserve, nous, on est des observateurs de la mer, on fait des photos, des vidéos toute l'année. On commence à voir des poissons un tout petit peu plus gros c'est vrai. Mais qu'ils soient passés de 5 à 10 centimètres ne fait pas de la réserve un garde-manger pour les requins".

 

Didier Dérand, de son côté, n'entend pas s'arrêter là. Il a déjà prévu de rééditer sa nage militante dimanche prochain du côté d'Étang-Salé, dans des conditions un peu moins confortables, a-t-il expliqué hier. Il devrait encore par la suite nager autour de la pointe au Sel, histoire d'occuper encore l'espace médiatique et de sensibiliser population comme autorités. Une scène médiatique que seules les associations de surfeurs occupaient jusque-là. Après la réunion entre Vie Océane, Sea Shepherd et l'Association citoyenne de Saint-Pierre samedi, la tendance tend à s'inverser.

 

(...)

 

Source : www.clicanoo.re


+ d'info

 

 

Plus d'articles