Bannière
suivre ilereunion.com sur twitter
Nous sommes le 22 Octobre 2018

Chargement en cours...

Chargement en cours
Découverte - Nord

La Possession

 

La possession - web {module Plus d'articles|xhtml}

 

Le nom de la localité vient de la prise de possession de l'île, effectuée au nom du roi de France, par Goubert en 1640 et Pronis en 1642. C'est une petite ville qui s'étend dès la sortie de la route du littoral, à la fin des falaises.


Il ne reste aucune trace visible de la "prise de possession pour le Roy" par les navigateurs français de cette terre jusque-là inhabitée lorsqu'ils y abordèrent au milieu du XVIIème siècle. A cette époque, on gravait les armes du roi de France sur un arbre au cours d'une petite cérémonie à la fois civile et religieuse. A ce moment plus aucun étranger n'avait le droit de revendiquer ce nouveau territoire de la Couronne de France.

 

Les historiens ne savent pas non plus vraiment qui effectua cette "prise de possession". Etait-ce Goubert, commandant le "Saint-Alexis" lors de sa mission à Madagascar en 1638? Ou Jacques de Pronis, en 1642, quand il se rendit ici, depuis l'Ile de France (Maurice) dont il était gouverneur? Ou bien encore le naturaliste Flacourt et Roger Lebourg, capitaine du vaisseau "Saint-Laurent" en 1649?

 

Ainsi, de ces temps héroïques de la colonisation de La Réunion par les Français, il ne reste que ce nom de POSSESSION. Comme la commune du PORT, toute proche, la POSSESSION a largement profité de l'ouverture de la route en corniche, dite "route du littoral". En quelques années ce hameau est devenu une petite ville résidentielle des Dyonisiens (habitants de Saint-Denis).

En dehors des villas et des immeubles neufs, on verra peu de monuments ou de curiosité en ville, à l'exception du temple tamoul PANDIALE. Par contre deux écarts méritent l'arrêt des visiteurs :

 

 

- LA GRANDE CHALOUPE

 

Lieu de transit de milliers d'immigrants, la GRANDE CHALOUPE est un haut lieu de l'histoire réunionnaise. L'administration de l'époque choisit ce site pour y construire quatre bâtiments servant de lazarets destinés à recevoir les immigrants indiens venus remplacer la main d'oeuvre manquante suite à l'abolition de l'esclavage en 1848.

 

Ces lazarets, lieu de quarantaine, furent construits à partir de 1860 pour suppléer celui de la RAVINE à JACQUES devenu trop exigu. Tout nouveau venu est donc débarqué à la GRANDE CHALOUPE et passe obligatoirement deux jours minimum au lazaret, son premier contact réunionnais.

 

Le débarquement des passagers s'effectue directement par le pont débarcadère, aujourd'hui disparu, sans qu'ils aient de contact avec le reste de l'île. La gare de la GRANDE CHALOUPE située à proximité des lazarets était aussi un très haut lieu animé et les voyageurs pouvaient aisément serrer la main aux internés. La fermeture de ce lazaret eut lieu après 1947.

 

 

- DOS D'ANE

 

Situé à 900 mètres d'altitude, DOS D'ANE est une station estivale verdoyante au climat privilégié. Si l'on y accédait autrefois à DOS D'ANE, une pittoresque route sinueuse, nous mène aujourd'hui jusqu'à cet écart.

 

Le premier peuplement de DOS D'ANE remonte à 1700 où Pierre Folio obtint alors la concession d'un morceau de terre à "Dos Danne". Le village qui compte aujourd'hui près de 1600 habitants a su garder, au fil des siècles, toute son authenticité. Situé dans les hauteurs de la commune, il est considéré comme "la porte" de MAFATE.

 

Essentiellement agricole il a conservé ses cultures traditionnelles : fleurs, canne à sucre, légumes. Sa nature intacte et florissante, son air pur et frais sont sans doute les termes les plus évocateurs de cet écart des Hauts qui offre à chacun, le temps d'une escapade, un moment privilégié de détente et de bien-être.

 

| Site Internet

 

 

À VOIR

Retrouvez notre site Ilereunion.com - guide ile de la réunion dans la catégorie La Réunion (974) : Guide touristique Ile de La Réunion

Valid XHTML 1.0 Transitional
www.ilereunion.com-Google pagerank and Worth